Quand l’hôpital coule, les dirigeants font l’autruche

L’épisode de pandémie grippale a révélé au grand jour, l’ensemble des dysfonctionnement de notre système de santé public. Le département de l’Oise, n’a malheureusement pas fait exception.

Une catastrophe sanitaire organisée:

La cause de cette catastrophe, les fermetures de lits, les suppressions de postes et les coupes budgétaires drastiques imposé par le gouvernement. Face à un tel constat, nous avons interpellé l’ARS des Haut de France, la préfecture de l’Oise et le ministère de la santé.

Quand tout va mal que fait-on?

A ce jour, aucun n’a dédaigné répondre au courrier que nous leur avons envoyé. Devant ce refus de « dialogue sociale », qui semble touché l’ensemble de notre nouvelle région. Nous avons décidé d’écrire une lettre ouverte que nous avons adressé à nos élus sénateurs et députés, ainsi qu’aux différentes délégations politiques présente dans l’Oise, espérons que le sort de la santé les préoccupe, plus que nos instances.

Vous pouvez télécharger ici les courriers et coupures de presses:

lettre préfetlettre ministèrelettre aux élus politiqueslettre ouverte grippe

article du courrier picard sur l’hôpital de CompiègneCourrier picard sur l’hôpital de Beauvais

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *